Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Les fortes chaleurs arrivent en France et les moustiques sont de retours.
Voici des conseils simples…

Des moyens de prévention collectifs et individuels

La lutte contre les moustiques potentiellement vecteurs de ces maladies et leurs larves constitue l’un des principaux moyens d’éviter la transmission des virus.

L’ARS en lien avec le préfet et les collectivités locales défini le programme de surveillance des moustiques vecteurs de maladies humaines et les actions à mener. En dehors des opérations de démoustication réalisées autour des habitations des malades et autour des établissements de santé et, il n’y a pas d’action systématique de désinsectisation hors contexte épidémique.

En matière de prévention collective, la mobilisation sociale des citoyens vise à supprimer les gîtes larvaires à l’intérieur et autour des habitats.
C’est le moyen le plus efficace pour diminuer la densité de moustiques. Ces actions sont également à mener au sein des entreprises et des collectivités et sur la voie publique.

Afin de supprimer tout milieu favorable au développement des larves de moustiques :

  • évitez l’utilisation des pots de fleurs avec réserve. À défaut, empêchez les moustiques d’accéder à la réserve d’eau à l’aide de tissu ou de moustiquaire ;
  • supprimez ou videz régulièrement les petits récipients (vases, soucoupes des pots de fleurs) ou remplissez-les de sable humide ;
  • arrosez avec modération et gardez la terre humide sans eau apparente ;
  • entretenez votre jardin ou les végétaux de sa terrasse en débroussaillant, tailleant les herbes hautes et les haies, élaguant les arbres et ramassant les fruits tombés et les débris végétaux.

Afin d’éviter les piqûres, il existe également des moyens de protection individuels, comme porter des vêtements longs et amples, utiliser des répulsifs, installer des moustiquaires de berceau, … Aucune mesure n’est efficace à 100% ; c’est la somme de mesures individuelles et collectives qui permet diminuer la transmission.

Moustique Tigre : restez vigilant !

Vous pensez avoir vu un moustique tigre (rayures noires et blanches présentes sur le corps et sur les pattes) dans votre commune jusque-là épargnée ? Vous pouvez le signaler sur le site Portail de signalement du moustique tigre et contribuer ainsi à la surveillance de l’implantation de cet insecte.

Les actions du Syndicat de l’Orge

Pour information et sur son territoire, le Syndicat de l’Orge ne procède pas à des traitements chimiques contre les moustiques, ceux-ci ayant de potentiels effets négatifs sur la santé humaine ; ni de traitements anti-larvaire ayant des conséquences à moyen et long terme sur d’autres groupes d’insectes et divers prédateurs de moustiques.
En effet, les traitements anti-larvaire ont un impact sur la faune prédatrice de moustiques telle que les batraciens, les libellules, les oiseaux ou encore les chauves-souris.
En perturbant des équilibres écologiques déjà particulièrement fragilisés, la solution à court terme s’avère à long terme plus néfaste que bénéfique.

Cependant, le Syndicat de l’Orge mène plusieurs actions de front afin d’atténuer la prolifération des moustiques :
– Divers projets visant à restaurer et rééquilibrer les milieux naturels sont menés afin de favoriser les prédateurs naturels des moustiques et de réguler naturellement les populations de moustiques : des nichoirs à martinets et des gîtes à chauves-souris ont ainsi été installés sur plusieurs bâtiments du Syndicat en 2022 pour accueillir ces espèces friandes de moustiques (exemple : 1 chauve-souris peut se nourrir de 3000 moustiques/jour). Des tours à hirondelles et chauve-souris seront également installées en fin d’année sur deux sites du Syndicat.
– La surveillance des principaux foyers potentiels de moustiques sur les terrains du Syndicat, avec des interventions ciblées et la manœuvre de certains ouvrages, le cas échéant, pour supprimer les zones d’eau stagnantes favorables.
– Une exposition sur le retour de la Nature en ville a été réalisée en 2021 en partenariat avec le Conseil Départemental dans le cadre de la démarche Jardins Naturels Sensibles afin de sensibiliser le public à une gestion cohérente de la problématique moustiques dans son jardin.  

Les communes et les riverains ont un rôle clef à jouer pour limiter les zones de développement larvaires, en supprimant les zones d’eau stagnantes et en favorisant les prédateurs naturels des moustiques via une gestion adaptée et/ou l’installation de dispositifs favorables aux prédateurs tels que nichoirs à chauves-souris, martinets, hirondelles, etc…

Le Syndicat de l’Orge travaille activement depuis plusieurs années afin de suivre et résorber les phénomènes de prolifération de moustiques sur ces terrains. Certains phénomènes généralisés dépassent le rayon d’action du Syndicat de l’Orge, notamment en dehors de ces limites d’intervention.
Malgré la gêne occasionnée, il est néanmoins nécessaire de rappeler que la présence de moustiques reste un phénomène naturel, amplifié parfois dans des contextes urbains où les équilibres naturels sont fortement perturbés.

Venir à Ollainville

Catégories
  • Toutes les catégories
  • Associations (0)
  • Entreprises et commerces (0)
  • Equipements communaux et intercommunaux (8)
  • Etablissements scolaires (5)
  • Gîtes et chambres d'hôtes (0)
  • Professionnels de santé (0)
  • Restaurants (0)
  • Services publics (10)
Types